Français

INVITATION : le Réseau Wassila d’aide aux victimes femmes et enfants

L’association nationale Femmes en Communication, le Réseau Wassila d’aide aux victimes femmes et enfants, avec le concours de l’Institut pour la Diversité Médiatique (MDI) organisent une conférence débat sur le thème : « Les violences sexuelles faites aux femmes»

Des militantes de la cause féminine, des experts juridiques et des médias tenteront de discuter de cet épineux problème en Algérie, de sa couverture médiatique, mais aussi de ce qui a été fait dans ce domaine et ce qui reste à faire pour protéger les victimes et réduire ce phénomène qui est devenu un véritable problème de santé publique dans le monde selon l’organisation mondiale de la santé.

lancement du Fonds Aswatona pour le développement des médias

Le Fonds Aswatona pour le développement des médias, une initiative de financement régionale et multi-partenaire de 1.5m Euro pour le renforcement du secteur des médias indépendants dans les pays du Maghreb et du Machrek, a été lancé le 5 juin.

Ce projet fait partie du programme de l'Union européene « Media et Culture pour le développement dans le Sud de la Méditerranée » qui entend en particulier renforcer le rôle des médias et de la culture en tant que vecteurs de la démocratisation et du développement économique et social dans les sociétés du Sud de la Méditerranée.

Son but est de favoriser le pluralisme des médias, l’expression de l’opinion publique et la participation de la société civile dans les médias ainsi que renforcer, à travers les médias associatifs communautaires, de la participation des femmes, des jeunes, des communautés rurales et éloignées, et des groupes marginalisés.

Appel et pétition à signer et faire signer pour la libération de Mohand Kadi et Moez Benncir

Appel:

Le 16 Avril dernier, en marge de la manifestation contre les élections présidentielles en Algérie, deux jeunes ont été arrêtés et mis en détention.

Les deux jeunes, Mohamed Kadi (dit Mohand) étudiant âgé de 23 ans, militant de l’association RAJ et le jeune Tunisien assistant éditeur âgé de 25, Moez Bennecir, sont inculpés depuis le 20 Avril d’« attroupement non armé qui a pour but de toucher à l’ordre public » et croupissent depuis à la prison de Serkaji d’Alger en attente de procès.  

Nous citoyens (es) et organisations, signataires de ce présent appel condamnons l’arrestation et l’incarcération de ces deux jeunes et nous constituons en collectif pour la libération de Mohand et Moez.

Le RAJ, la LADDH et le RADDH exigent la libération des deux jeunes interpellés par la police le 16 avril 2014

Deux jeunes, l'un, militant de RAJ « Mohand Kadi » et l'autre de nationalité tunisienne « Moez Benncir », ont été interpellés par la police le 16 avril 2014 à proximité de la faculté centrale d'Alger au moment de la manifestation du mouvement BARAKAT.
Ces deux jeunes ont été placés en garde à vue depuis le 16 avril dans les locaux de la division centre de la police judiciaire à Alger, puis présentés devant le procureur près du tribunal de Sidi M'Hamed le 20 Avril 2014 et poursuivi pour « Attroupement non armé dans une place publique qui touche à l'ordre public » selon l'article 97 et 98/1 du code pénal Algérien.

Pages