Egypte

Comme les premiers résultats officieux semblent le confirmer (54 à 57 % en faveur du oui), ce sont les électeurs du Caire qui ont voté le plus massivement contre le projet de Constitution présenté par le président islamiste Mohamed Morsi . L'opposition aux Frères musulmans semble être un phénomène urbain, chrétien, jeune... et féminin. Les femmes se sont mobilisées massivement dans la capitale égyptienne, lors du premier tour de scrutin, samedi 15 décembre, qui avait lieu dans une dizaine de gouvernorats regroupant un peu plus de la moitié des 51 millions d'électeurs inscrits.

Le projet de Constitution approuvé par l’Assemblée constituante d’Égypte est loin de garantir la protection des droits humains : il ignore notamment les droits des femmes et restreint la liberté d’expression au nom de la protection de la religion.

Et le printemps des femmes arabes ?

Le monde arabe a été frappé lors du printemps 2011 par une vague de revendications démocratiques qui ont ultimement mené au renversement de plusieurs régimes et à des concessions accordées par plusieurs gouvernements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Cet appel populaire a également inspiré l’émergence et la propagation dans la région de mouvements sociaux fondés sur des aspirations multiples et variées. L’un de ces mouvements, The Uprising of Women in the Arab World, en est un exemple.

(26 novembre 2012) - La « Déclaration constitutionnelle » émise par le président Mohamed Morsi, exemptant jusqu'à la mi-2013 ses décrets et les lois promulguées sous son autorité de tout contrôle judiciaire, même en cas de violation des droits humains, affaiblit selon Human Rights Watch la primauté du droit en Égypte. Si le président Morsy devait promulguer une loi portant atteinte aux droits humains, les victimes ne disposeraient d’aucun moyen de la contester sur la base des droits énoncés dans la précédente Déclaration constitutionnelle du 30 mars 2011. La nouvelle Déclaration constitutionnelle semble également accorder au président le pouvoir de prendre des « mesures » d’urgence à tout moment, pour des raisons vagues et sans l’obligation de déclarer l'état d'urgence.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)