Egypte

Une décision récente des autorités égyptiennes soumet tout contact entre les ONG nationales et des organisations étrangères à l'approbation préalable d'organismes de sécurité. Cette mesure accentue encore l'hostilité du régime envers la liberté d'association, a déclaré Amnesty International.

L'interdiction temporaire frappant YouTube en Égypte en raison d'une vidéo considérée comme insultante à l'égard de l'islam est un recul sur le terrain de la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International.

La semaine dernière, dans le sillage des tensions politiques croissantes et de la violence urbaine qui secouent le pays, le ministère égyptien de la justice a annoncé la soumission au gouvernement pour examen et approbation d’un nouveau projet de Loi relative aux Associations civiles et aux Fondations et d’un autre sur les manifestations.

Un début prometteur

Dans la foulée de la révolution tunisienne, la révolution égyptienne commence le 25 janvier 2011 par des manifestations initiées par deux groupes jeunes : celui du 6 avril et celui de la page Facebook "nous sommes tous des Khaled Saïd", en référence au jeune qui avait été tué sous la torture par la police en juin 2010.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)