Droits de l'enfant

La Fondation Omar Tazi des œuvres sociales et humanitaires se penche sur l’enfance. Cette tranche de la société étant la plus vulnérable, il est des plus nécessaires de lui assurer un accompagnement lui permettant une vie digne. C’était en effet l’objectif de trois conventions que la Fondation a signées jeudi 23 janvier avec SOS villages d’enfants, l’hôpital d’enfants du CHU Ibn Rochd de Casablanca et l’Association Bayti.

«Prendre soin de l’enfance ne se limite pas à la nourrir et lui offrir des habits propres», fait savoir Béatrice Beloubad, directrice nationale de SOS Villages d’enfants. En effet, que ce soit chez SOS Villages d’enfants ou à l’Association Bayti, l’engagement va au-delà des soins primaires que l’on peut accorder à un enfant en situation de rue ou ayant une vie difficile.

RASSEMBLEMENT POUR SAUVER LE PETIT MOHAMED

Le petit Mohamed Amine BKATKA a à peine un an il risque de connaitre le même sort que sa petite sœur décédée il y a deux ans. Il est atteint d'une maladie rare dite, dite le syndrome d'Omenn, associée à un déficit immunitaire combiné sévère.

Faute d'antigènes des leucocytes de chez ses parents, l’allogreffe de moelle osseuse est devenue impossible à pratiquer sur le petit Mohamed Amine. De ce fait, le seul traitement qui pourra désormais sauver le bébé d’une mort certaine serait une greffe de sang de cordon ombilical. Cette opération n'est réalisable qu'en France à l’Institut d’oncologie et d’hématologie pédiatrique de Lyon, du Pr Yves Bernard.

Le Comité National de Soutien aux Victimes de Viol et d'Agressions Sexuelles organise une journée ouverte au grand public dimanche 8 Décembre 2013 à l’Espace culturel qui se situe face à la mosquée Badr à Rabat Agdal (avenue fal ould Omeir). Et ce, à l’occasion des « 16 jours internationaux de lutte contre les violences faites aux femmes. Cette journée de sensibilisation à la lutte contre toute forme de violence à l’encontre des femmes et des filles implique différentes associations de Droits humains oeuvrant pour la dignité de la femme. Les travaux débuteront à 10h et s ‘achèveront à 16Heures.
A cet effet, nous invitons toutes les forces vives oeuvrant pour les Droits Humains, les droits de la femme et de l’enfant, ainsi que tous les citoyens, hommes, femmes et enfants à participer à cet événement .

Nous, les représentants des gouvernements et des organisations d’employeurs et de travailleurs qui avons participé à la III Conférence Mondiale sur le travail des enfants, réunis à Brasilia, au Brésil, du 8 au 10 octobre 2013, avec les représentants des organisations non gouvernementales (ONG), d’autres acteurs de la société civile, ainsi que des organisations régionales et internationales, afin d’évaluer le progrès accompli depuis la Conférence mondiale de La Haye sur le travail des enfants 2010, d’analyser les obstacles qui subsistent et de trouver un accord sur les mesures à appliquer pour renforcer nos actions visant à éliminer les pires formes de travail des enfants d’ici 2016,

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)