Droits des migrants

Partant de tout ce qu’elle a accumulé dans le domaine de la migration, depuis le lancement de ses activités fin 2005 à partir de la ville de Oujda, capitale du l’Oriental marocain et carrefour des migrations, l'Association Beni Znassen pour la Culture, le Développement et la Solidarité (ABCDS) soumet au débat public son mémorandum afin de poser les jalons pour la formulation réfléchie d’une politique migratoire et d'asile humaniste et juste ainsi que la mise sur pied d’une approche nationale stratégique, participative et intégrée.

"Appel du 21" : Peuple Marocain : Contre le racisme, la hogra et l’exclusion, nous choisissons la diversité

Pourquoi c'est important

Le Maroc est à un tournant historique. S’offre à nous le choix d’une société démocratique, solidaire et multiculturelle dans laquelle les droits de toutes et tous sont garantis et protégés indépendamment de leurs origines et dans laquelle l’Etat met en place des politiques d’intégration, de développement humain et de vivre-ensemble.
Vivre ensemble, n’implique pas seulement de vivre côte à côte mais de se respecter, de se comprendre et de s’entraider. La solidarité et l’hospitalité sont des valeurs centrales de notre pays. Lorsque l'on porte atteinte à la dignité d’un étranger, c’est celle de tous les Marocains qui est bafouée. Lorsque nos frères venus des pays d'Afrique subsaharienne se font traiter de « azzi », c’est le Maroc tout entier qui est insulté !

En perspective du Forum Social Mondial 2015 et dans le cadre des activités thématiques du Forum Social Maghréb­-Machrek, se tiendra Monastir (Tunisie) les 18, 19 et 20 avril 2014 la troisième édition du Forum Social Maghreb-Machrek Migration. Cette édition sera principalement axées sur les points suivants :
1. Les effets des politiques migratoires européennes sur le Maghreb et les accords de partenariat et de mobilité entre l’UE, la Tunisie et le Maroc.
2. Le drame des disparus tant sur les routes maritimes que sur les routes terrestres et la libre circulation et installation en Méditerranée
3. Les politiques migratoires et la situation juridique des étrangers au Maghreb. L’exemple du Maroc, de la Libye et de la Tunisie.
4. La lutte contre le racisme et les discriminations au Maghreb.
5. La libre circulation et l’ouverture des frontières au Maghreb.

Dans le nouveau contexte politique tunisien, nous, membres de la Coordination des Assises de l’Immigration Tunisienne (CAIT), représentants des Associations de tunisiens et des participants d’Italie, de France et de Suisse rassemblés à Milan, nous nous réjouissons de l’adoption d’une nouvelle Constitution et des avancées qu’elle apporte en matière de droits individuels et collectifs. Cependant, nous aurions souhaité y figurer avec une place plus affirmée en tant qu’immigrés et tunisiens vivant à l’étranger et contribuant à la construction d’une nouvelle Tunisie et que la constitution reconnaisse de façon plus explicite et moins discriminante les porteurs d’une double nationalité.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)