Bulletin Ejoussour Spécial Forum Social Mondial Tunis 2013

Bulletin ejoussour Mars 2013 spécial FSM Tunis.pdf

DE PORTO ALEGRE A TUNIS

Plus de 50 Forums et séminaires régionaux ou thématiques ont eu lieu dans la région depuis 2002, pour la plupart au Maroc, les généraux algériens, restent hostiles à un mouvement social maghrébin, la Libye ne se redresse pas encore de la violence qui a mis fin au régime dictatorial de Kaddafi. Un parcours jalonné d’interdictions, d’arrestations et de restrictions mais qui se concrétise à Tunis dans un renouveau certain du processus des Forums sociaux.

Bulletin e-joussour spécial "Forum des migrants" - Octobre 2012

Bulletin ejoussour Forum des Migrants Octobre 2012.pdf

Les 5, 6 et 7 Octobre à Oujda seront un moment fort dans le processus du Forum Social Maghrébin parce que, à la différence du premier Forum social des migrants tenu en décembre 2010 à Bruxelles, ce Forum sera fondamentalement axé sur la situation des migrants subsahariens au Maghreb. De plus, il a lieu à quelques kilomètres d’une frontière fermée entre les peuples du Maghreb et pose de ce fait la demande cruciale des peuples de la région pour l’ouverture des frontières et la liberté de circulation vers une Europe de plus en plus fermée avec force de mesures sécuritaires et une indécence dans la violation des droits des migrants.

Décembre 2011 : Bulletin e-joussour spécial "Assises du FMAS"

Bulletin e-joussour FR décembre 2011.pdf

Révolutions confisquées ?

Les élections qui ont suivi le dénouement des révoltes dans la région ont sacré la victoire des partis islamistes en Tunisie, au Maroc et bientôt en Egypte. La première déclaration du Conseil National Provisoire en Libye a été d’affirmer le retour à la chariaâ, à la loi islamique. C’est là le premier paradoxe de ces révolutions et révoltes. Elles ont commencé par une faible participation des groupes islamistes et ont été essentiellement le fait de nouveaux mouvements sociaux qui ont été au centre des luttes des populations pour la justice sociale, la dignité et la liberté durant les 3 dernières décennies. C’est d’autant plus paradoxale que les mouvements islamistes ont toujours refusé, pour la plupart, de reconnaître les principes de la démocratie y compris la démocratie institutionnelle et la participation aux élections. Ils ont montré leur capacité d’adaptation à la démocratie représentative comme instrument de régulation du pouvoir politique.

Mai 2011 - Bulletin spécial Rencontre du Conseil International du Forum Social Mondial

Bulletin ejoussour Mai 2011.pdf

 Les révolutions arabes : de l’euphorie à la réalité sanglante pour la Dignité, la liberté et la justice sociale

L’euphorie était grande en constatant à quel point la révolution était à portée de main et d’une telle facilité. Qui aurait cru qu’un acte d’immolation par le feu d’un jeune diplômé chômeur aurait mis fin à une aussi puissante dictature que celle de Ben Ali et être l’étincelle qui a mis le feu dans l’ensemble de la région du Maghreb et du Machrek. Qui aurait cru que de jeunes manifestants s’appuyant sur les nouvelles technologies (dans un monde considéré comme sous développé, y compris dans le domaine du numérique), mettrait en prison un Moubarak.

Pages