Droits de l'enfant

Le 3 décembre 1983, 100 000 personnes manifestaient à Paris, concluant une Marche partie de Marseille le 15 octobre. Décidée par un groupe de marcheurs issus des cités de la banlieue lyonnaise, cette Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme marqua l’émergence d’une nouvelle génération, celle des enfants d’immigrés. Elle fût organisée suite aux crimes racistes, aux violences policières, et à une campagne électorale marquée par la xénophobie et l’idéologie sécuritaire qui vit, comme à Dreux, des alliances avec le Front national. Elle prolongeait à sa manière, les luttes menées dans la décennie précédente par les travailleurs immigrés pour l’égalité des droits. Les « invisibles » devenaient des acteurs à part entière de la société française.

Le gouvernement syrien a soumis des écoliers à des interrogatoires, réprimé violemment des manifestations auxquelles ils participaient et mené des attaques militaires contre des écoles, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui.Les forces gouvernementales, tout comme les groupes armés d'opposition, ont utilisé des écoles comme bases opérationnelles y compris pour des tireurs embusqués, comme casernes et comme centres de détention, convertissant ainsi des centres d’enseignement en cibles militaires et mettant les élèves en danger.

A l’occasion de l’adoption, en Conseil du gouvernement,
du projet de loi sur le travail domestique

Nous avons appris que le Conseil de Gouvernement réuni, le jeudi 03 mai 2013, a approuvé une nouvelle mouture du projet de Loi réglementant « les conditions d’emploi du personnel de maison ». De plus, nous croyons savoir que la version présentée, la semaine dernière, n’est pas définitive, puisqu’une commission interministérielle aurait été constituée pour y apporter des « retouches ».

Suite à l'homicide commis à Agadir contre Fatima "petite bonne" issue de la région d'Ouneine, province de Taroudant plusieurs réactions et mesures ont été prise pour dénoncer ce drame, mobiliser les citoyens pour contribuer aux efforts de lutte contre cette problématique et aussi rappeler les actions réalisées dans ce cadre par le collectif LCTE.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)