Un mouvement social est une somme d'actions qui se veulent la concrétisation de cette volonté de progrès social

Français

Maroc : Le REMDH inquiet de la condamnation de onze jeunes militants du Mouvement du 20 Février

Copenhague, le 28 mai 2014- Le REMDH exprime son inquiétude face au jugement rendu par le tribunal correctionnel d’Aïn Sebaâ de Casablanca, qui condamne onze jeunes activistes du M20F à des peines allant jusqu’à un an de prison ferme suite à leur participation à une manifestation syndicale pacifique.

Le 6 avril dernier, une marche nationale de protestation était organisée à Casablanca pour la défense du pouvoir d’achat, la dignité, la liberté et la justice sociale. La manifestation autorisée par les autorités, était organisée par trois syndicats, la Fédération Démocratique du Travail (FDT), la Confédération Démocratique du Travail (CDT) et l’Union Marocaine pour le Travail (UMT) et soutenue par des organisations telles que le Mouvement du 20 février (M20F), l’Union Nationale des Etudiants du Maroc (UNEM) et l’Association Nationale des Diplômés Chômeurs (ANDCM). Environ dix mille personnes ont participé à cette marche pacifique.

conférence de presse sur les libertés de rassemblement et de manifestation au Maroc

Communiqué

Le Forum des Alternatives Maroc, en collaboration avec l’Observatoire Marocain des Libertés publiques, organisent une conférence de presse sur les libertés de rassemblement et de manifestation au Maroc

Le 06 mai 2014 à 10h00, à l’Hôtel Golden Tulip Farah, 160 Avenue F.A.R Casablanca

Le Maroc a connu une évolution qualitative et quantitative en matière de rassemblements et de manifestations publiques, et ce, depuis les années 90, et qui se sont amplifiées en 2011 à l’occasion du mouvement du 20 Février.

A Taipei, l'accord de libre-échange sino-taïwanais provoque la colère des étudiants

C'est un cri du cœur. Des centaines d'étudiants taïwanais ont envahi mardi soir le Parlement à Taipei pour protester contre le passage en force au Yuan législatif d'un pacte avec la Chine donnant à Pékin un plus grand accès au secteur des services dans la cadre d'un accord de libre-échange, l'ECFA, signé en 2010. Ils étaient toujours retranchés à l'intérieur jeudi 20 mars, dans un joyeux campement bigarré, dont les photos sont relayées en continu sur les réseaux sociaux. Certaines banderoles crient à la « démocratie piétinée », d'autres s'offusquent de la « vente de Taiwan » [à la Chine].

Barakat se dote d'une plate-forme

Le mouvement Barakat, qui organise samedi prochain un autre sit-in à Alger, s'est doté lundi tard dans la soirée d'une plate-forme après de longues discussions.

Les principaux points de cette plate-forme, dont nous publions ici la version en arabe, sont, le rejet des élections, l'appel à une période de transition gérée par l'ensemble des forces politiques en présence et aussi la mobilisation autour de la prochaine constitution qui va incarner le projet politique de la Deuxième République. « Barakat ne se limite pas au rejet du 4ème mandat mais se veut une force de proposition pour une alternative au système », précise un des initiateurs du mouvement.

Pages