Droits des migrants

En perspective du Forum Social Mondial 2015 et dans le cadre des activités thématiques du Forum Social Maghréb­-Machrek, se tiendra Monastir (Tunisie) les 18, 19 et 20 avril 2014 la troisième édition du Forum Social Maghreb-Machrek Migration. Cette édition sera principalement axées sur les points suivants :
1. Les effets des politiques migratoires européennes sur le Maghreb et les accords de partenariat et de mobilité entre l’UE, la Tunisie et le Maroc.
2. Le drame des disparus tant sur les routes maritimes que sur les routes terrestres et la libre circulation et installation en Méditerranée
3. Les politiques migratoires et la situation juridique des étrangers au Maghreb. L’exemple du Maroc, de la Libye et de la Tunisie.
4. La lutte contre le racisme et les discriminations au Maghreb.
5. La libre circulation et l’ouverture des frontières au Maghreb.

Dans le nouveau contexte politique tunisien, nous, membres de la Coordination des Assises de l’Immigration Tunisienne (CAIT), représentants des Associations de tunisiens et des participants d’Italie, de France et de Suisse rassemblés à Milan, nous nous réjouissons de l’adoption d’une nouvelle Constitution et des avancées qu’elle apporte en matière de droits individuels et collectifs. Cependant, nous aurions souhaité y figurer avec une place plus affirmée en tant qu’immigrés et tunisiens vivant à l’étranger et contribuant à la construction d’une nouvelle Tunisie et que la constitution reconnaisse de façon plus explicite et moins discriminante les porteurs d’une double nationalité.

La société civile se mobilise pour Mamadou Diarra, jeune malien de18 ans, envoyé devant le tribunal militaire de Rabat. Il est accusé d’avoir lancé la pierre qui aurait blessé mortellement le militaire marocain lors d'un assaut groupé pour rejoindre Mélilia, le 10 juillet 2012. Après avoir passé un an et demi à la prison de Salé, son procès s’est ouvert ce lundi 3 février 2014.

« Sauvez- nous de la discrimination et de l’exclusion »

Pour la mise en place d’une véritable commission indépendante au sujet des migrants disparus

« Trois ans après la révolution, aucune attente ou revendications des Tunisiens-nes à l’étranger n’a pas à ce jour été réalisée », une évidence qui a été confirmée par nos compatriotes qui vivent en Europe et sous d’autres continents et relayée dans une lettre adressée récemment au prochain Chef du gouvernement, Mehdi Jomâa. Fort déçus du rendement des gouvernements qui se sont succédés au pouvoir parce qu’ils n’ont pas prêté attention à leurs préoccupations- nos compatriotes à l’étranger ont formulé un ensemble de revendications avec l’espoir de les voir concrétisées dans le future proche.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)