Droits Humains

Evoquant les événements de Ghardaïa, le conférencier estime que la violence est le fait de l’incompétence et des calculs régionaux résultant d’une histoire mal prise en charge.Hadj Nacer Anderahmane précise que le consensus ne doit pas émaner d’une élite mais de tous les Algériens l Et d’ajouter : «Si l’on veut
s’en sortir et j’ai espoir que l’on s’en sorte, il faut qu’on s’écoute.»

Fersaoui Abdelouhab est président du Rassemblement actions jeunesse (RAJ). Il offre une lecture, un point de vue circonstancié de ce qu’est un mouvement associatif en Algérie à la veille d’un rendez-vous électoral

Comment votre association suit-elle l’élection présidentielle du 17 avril prochain ?

Le RAJ suit ces élections avec intérêt, car elles se préparent dans une conjoncture nationale exceptionnelle, marquée par des mouvements qui expriment le ras-le-bol de la situation. Les gens rejettent le système. Ces élections sont un événement important dans la vie de l’Algérie. Avant, on imaginait que ces élections pouvaient constituer une opportunité pour amorcer la mise en place d’un État de droit, mais malheureusement la manière avec laquelle est gérée cette élection montre que ce n’est pas le cas. Nous suivons l’évolution des choses mais on est dans une situation très délicate. On ne sait pas ce qui va se passer après le 17 avril.

Plus de 850 migrants ont été secourus samedi et dimanche par la marine italienne au sud de l’île de Lampedusa (sud), a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué. Le sauvetage de ces 852 migrants, dont l’origine n’a pas été précisée, a été effectué par des bâtiments de la marine ainsi que par des bateaux des gardes-côtes, précise le communiqué. Hommes, femmes et enfants ont été récupérés par des patrouilleurs et débarqués dans les ports de Porto Empedocle et d’Augusta, en Sicile.

la Dynamique de l’Appel de Rabat des associations démocrates, organise la rencontre ouverte, le Mardi 15 Avril 2014 de 9h30 à 12h à la Bibliothèque Nationale du Royaume,

autour du livre «Dynamique de l’Appel de Rabat pour une société civile forte et indépendante »

Ce document, qui marque un tournant dans l’histoire du mouvement associatif marocain, est le résultat d’un processus participatif et d’un dialogue national, non gouvernemental et démocratique, mené à travers plus de 20 rencontres régionales couvrant tout le territoire et couronnées par les 1ères Assises Nationales des Associations Démocratiques organisées du 30 Novembre au 1er décembre 2013.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)