Maroc

La ville de Marrakech est une nouvelle fois secouée par une affaire de pédophilie. Un citoyen français est suspecté d’avoir abusé sexuellement de mineurs, dont le plus âgés de 16 ans servait également de rabatteur. Le prévenu a été placé en garde à vue. L’enquête n’est à qu’à ses prémices. On ne connait pas encore le nombre exact de possibles victimes.
Un nouveau cas de pédophilie à été révélé à Marrakech. Hier, un communiqué du ministère de la Justice a annoncé l’arrestation d’un ressortissant français. Il s’agit d’un sexagénaire qui réside depuis les années quatre-vingt dans la ville ocre. Il aurait abusé de plusieurs enfants.

Devant l’ampleur du travail domestique des filles mineures au Maroc et des actes récurrents 
de maltraitance physique, psychologique et sexuelle qu’elles subissent, les acteurs de la société civile n’ont cessé de sonner l’alarme sur cette pratique sociale indigne qui bénéficie de la duplicité quasi-générale.
Depuis 2009, notre Collectif a mené plusieurs actions qui ont abouti à l’élaboration, entre 2011 et 2013, de plusieurs versions de projets de lois par le Ministère de Développement Social, d’abord, puis par le Ministère de l’Emploi.
Les associations de protection des droits de l’enfant, en général, et celles agissant sur le terrain pour le retrait du travail et la réinsertion en famille et à l’école des enfants victime du travail domestique, en particulier, ont accompagné ce processus de réforme et ont présenté leurs recommandations pour contribuer à l’éradication de cette pratique.

Le GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants), et DABATEATR ont le plaisir de vous convier à la cinquième édition du festival Migrant’scène – Rabat.

Le festival Migrant'scène tiendra lieu au complexe culturel Mehdi Ben Barka à Rabat du mardi 18 novembre au dimanche 23 novembre 2014.

Le journal « Le Monde Amazigh », en collaboration avec la fondation allemande Friedrich Naumann et l’Assemblée Mondiale Amazighe, organise un colloque national sur le thème de : « TERRES COLLECTIVES, FEMMES SOULALIYATES ET POLITIQUES REGIONALES AU MAROC »
 
Objectifs :
 
L’une des plus grandes problématiques auxquelles les tribus et les communautés amazighes s’affrontent quotidiennement et depuis longtemps, c’est le problème des terres collectives appartenant aux tribus, et aux communautés très larges. Au lieu de créer des conditions à leur développement, des conflits d’intérêts surgissent avec les autorités locales et centrales qui souvent essaient de les exproprier, et par conséquent les obligent à un exode rural dramatique.

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)