La réunion des ministres de l’Union européenne qui se tiendra le 5 juin 2014 à Luxembourg devrait soutenir l’adoption de mesures plus énergiques pour sauver la vie aux migrants et réfugiés en mer, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les ministres devraient également veiller à ce que les réfugiés qui fuient la Syrie et les personnes qui tentent d’échapper aux persécutions et aux abus bénéficient d’un meilleur accès à des mesures propices à leur protection en Europe.

L’opération de régularisation exceptionnelle au Maroc, en chiffres*…
22 est le nombre de semaines écoulées depuis le début de l’opération exceptionnelle de régularisation des personnes sans-papiers au Maroc.
84 est le nombre de bureaux des étrangers ouvert sur l’ensemble du territoire national depuis janvier 2014.
7 est le nombre de membres de chaque commission chargée de l’instruction des demandes de régularisation au niveau de 84 bureaux des étrangers.

Dans le cadre du suivi du chantier de réformes législatives dans notre pays pour identifier les dispositions en contradiction avec les engagements et les obligations internationaux relatifs à l'affirmation des droits fondamentaux des femmes, et à la lumière du projet élaboré par le Ministère de la Justice et des Libertés modifiant le Code de procédure pénale, la Commission ad hoc du Collectif associatif Printemps de la Dignité a tenu une réunion, le jeudi 5 Juin 2014 à Rabat. Lors de cette rencontre à laquelle ont été invité-e-s plusieurs juristes et défenseur-e-s des droits humains, la Commission a examiné le contexte global et le contenu du projet ministériel au regard des attentes du mouvement des droits de l'Homme, en général, et du mouvement féministe, en particulier, et par rapport aux réformes constitutionnelles considérées comme référence en matière des droits et des libertés.

21 ans après la ratification par notre pays de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, les « petites bonnes » se comptent par dizaines de milliers. Provenant de milieux démunis en zones rurales et périurbaines, ces filles mineures sont condamnées à subir les pires formes d’exploitation et de violences, forcées à subvenir aux besoins de leurs familles, avec la complicité d’intermédiaires indignes et de familles exploiteuses de main d’œuvre corvéable à souhait.

الائتلاف المغربي لـلتــعـليــم للــجميــع
Communiqué de presse : 27/02/2014
L’ONU questionne l’enseignement privé au Maroc

Dans un document (http://goo.gl/4P5Lch) présenté mardi 18 février 2014, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU (CDE) a formellement demandé à l’Etat marocain d’expliquer les mesures qu’il a prises pour s’assurer que tous les enfants, sans discrimination, aient accès à une éducation de qualité. Le Comité a demandé en particulier que le Maroc s’explique sur les mesures prises pour garantir que la croissance de l’enseignement privé ne se fasse pas au détriment de l’école publique.

1eres ASSISES NATIONALES DU MOUVEMENT ASSOCIATIF

Les 29-30 Novembre et 1er Décembre 2013
Bouznika

PLATEFORME

Au mois d’Avril 2012, des centaines d’associations, couvrant le territoire national et les divers champs d’implication du mouvement associatif démocratique, ont souscrit à l’Appel de Rabat pour proposer les bases nécessaires à de véritables réformes qui permettent au mouvement associatif de contribuer à la démocratie institutionnelle et celle de la société et qui tiennent compte des mutations sociales et politiques au lendemain des mouvements qui ont ébranlé la région et aboutit, au Maroc, à l’adoption d’une nouvelle constitution et à la mise en place d’un nouveau gouvernement issu d’élections législatives anticipées.

Au Maroc, l’article 475 du Code pénal propose aux violeurs de se marier avec leur victime. Il représente en cela une forte discrimination envers les femmes, une discrimination combattue plus fermement depuis l’« affaire Amina » de mars 2012. Le 27 janvier dernier, le gouvernement marocain a annoncé qu’il prévoyait de changer cet article, mais les Marocaines attendent toujours.

Des milliers de personnes, mouvements sociaux, réseaux, ONGs et autres organisations de la société civile, venus du monde entier se sont réunies à Tunis du 26 au 30 mars 2013, pour participer au Forum Social Mondial. Durant une semaine ils et elles ont échangé des idées, des réflexion, des partages d’expériences, des propositions d’alternatives, afin de construire ensemble un Autre Monde, basé sur solidarité, la convergence des luttes et des résistances.

En Amérique Latine, on dénombre près de cinquante millions de personnes autochtones appartenant...

Depuis main­te­nant vingt ans, le monde est engouffré dans une série de...

Réunis à Paris à la fin du mois passé, les représentantEs des...

Trouver des solutions à la crise financière, réfléchir aux grands...

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)