Quand Shappal Ibrahim, militant pacifique au sein de l’Union des jeunes Kurdes, a été abordé par un agent du gouvernement syrien prétendant être lui aussi en faveur de la « révolution » dans le pays, il ne s’est pas rendu compte que cela faisait partie d’un stratagème visant à l’arrêter pour ses activités en faveur des droits humains.

La situation pour les Irakiens du nord-ouest du pays, en particulier ceux issus des minorités yézidie et chrétienne, devient de plus en plus désespérée, les résidents et beaucoup de ceux qui ont déjà été déplacés fuyant actuellement leur domicile et les lieux où ils s'étaient réfugiés.

Les disparitions forcées de personnes, commises par des États, constituent une violation inadmissible des droits de l’homme. Les actes constitutifs de disparition forcée de personnes commis par des groupes armés et terroristes constituent également des violations flagrantes des droits de l’homme. Cette pratique ignoble place les gens en dehors de la protection du droit, donc leur fait courir un grand risque de subir des violences physiques et, parfois, d’être victimes d’une exécution barbare. Outre qu’elle cause une inquiétude et une angoisse indicibles aux victimes et aux êtres qui leur sont chers, cette pratique crée un climat général de peur et de terreur dans des sociétés entières.

L’édition 2014 du « Classement mondial de la liberté de la presse » révèle l’impact négatif des conflits sur la liberté de l’information et ses acteurs. Le rang d’un certain nombre de pays est également affecté par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale, aux dépens du droit d’informer et d’être informé. Cette dernière tendance constitue une menace croissante au niveau global, dangereuse pour la liberté de l’information jusqu’au cœur des « États de droit ».
La Finlande conserve son rang de meilleur élève, en occupant pour la quatrième année consécutive la première place du classement.

En 2010, une fois de plus, nous, les militantes de la Marche Mondiale des Femmes sur les cinq continents, nous serons en marche. Nous marcherons pour afficher notre persévérance et notre force en tant que collectif de femmes organisé rassemblant des expériences, des cultures politiques et des origines ethniques diverses, tout en ayant une identité et un objectif commun : surmonter l’ordre actuel injuste qui entraine la violence et la pauvreté et construire un monde basé sur la paix, la justice, l’égalité, la liberté et la solidarité.

Blocus de Gaza

En juin 2007, Israël imposait un blocus sur la bande de Gaza, en représailles aux tirs de roquettes palestiniennes et à la prise de pouvoir du Hamas sur ce territoire.

Le 27 décembre 2008, Israël déclenchait l’opération militaire « Plomb durci » sur la bande de Gaza. Cette attaque, caractérisée par des raids et des bombardements aériens intensifs ainsi que par une offensive terrestre, a duré 22 jours et causé la mort de plus de 1 400 palestiniens (parmi lesquels près de 900 civils dont 300 enfants) et 13 israéliens ; près de 5 300 personnes ont été blessées.

La guerre des "houthistes"

Une guerre qui a déjà fait des milliers de morts et provoqué l'exil de plus de 150 000 personnes se poursuit depuis 2004 à la frontière du Yémen et de l'Arabie Saoudite. Pourquoi ? Selon le gouvernement yéménite, son armée est agressée, dans cette région montagneuse, par un groupe religieux extrémiste nostalgique du temps des imams. Les rebelles affirment, eux, qu'ils ne font que résister à la répression de leur minorité religieuse.

Forum des élus locaux

Un espace de convergence et d’articulation d’actions pour un autre Maroc possible

Les Assises Nationales des Associations démocratiques sont à la fois l’...

Que pouvons-nous faire pour la cause de la Palestine aujourd’...

Il y eut, début des années quatre-vingt, une créativité fé...

Fra noi donne ci sono idee diverse sulle cosiddette quote rosa. Ma il voto di ieri in Parlamento...

En essayant de mettre un peu d’ordre dans ma chambre, j’ai commencé à...

Stop Torture

 Ali Aarrass a été torturé pendant 12 jours par des représentants de l’État, membres de la Direction générale de la surveillance du terri

PROGRAMMES EN COURS

Forum social mondial 2013

Partenaires

FMAS
Al Shehab Foundation for Comprehensive Development (Egypt)
DSC (Egypt)
Teacher Creativity Center (Palestine)
Oxfam Novib (Pays-Bas)
Alternatives International
New Women Foundation (Egypt)
Popular Art Center (Palestine)
Alternative Initiative Network (Liban)
Ecumenical Popular Education Program (Liban)